louetlileauxsirenes_1

Il y a décidément pas mal de bons films d’animation qui vont sortir dans les salles obscures françaises, et Lou et l’île aux sirènes en fait clairement partie !

©2017 Lu Film partners

C’est l’histoire de Kai, un jeune collégien dont les parents viennent de divorcer. Il emménage dans un petit village en bord de mer, alors qu’il était plutôt habitué à la métropole. Avec ses camarades de classe, il forme et groupe de musique, et ces jeunes décident d’aller répéter sur une petit île non loin de là. Et un jour, Kai fait la connaissance de Lou, un petite sirène qui rappellera peut-être un certain Ponyo. Notre petite sirène aime la musique, et en plus elle sait danser. Très vite, elle intègre la bande de musiciens et bouscule leur vie comme jamais avec ses petits tours de magie. Puis, Kai et Lou, deviennent très proches.

©2017 Lu Film partners

Mais un jour, les villageois découvrent la petite demoiselle à la queue de poisson. Et là, c’est effroi car pour les gens du village, c’est très mauvais signe, et quelque part ils n’ont pas tort. On dirait qu’une étrange créature veut s’en prendre à Lou !

Ce long métrage semble être une véritable ode au voyage dans cet univers aussi coloré, déjanté et poétique. N’hésitez pas à tenter la bande annonce en japonais, elle donne vraiment envie d’aller le voir de suite.

uta-utai-no-balladUne animation surprenante, riche en émotions et particulièrement agréable à regarder. Bien sûr, il faudrait voir le résultat final mais on sent que Masaaki Yuasa a fait du bon boulot sur ce film qui fait partie de la sélection officielle d’Annecy 2017.

Et pour apporter encore plus de douceur, la chanson thème est le célèbre tube de 1997, Uta utai no Ballad de Kazuyoshi Saitô. Chanson reprise par plus de 20 artistes différents sur les deux dernière décennies, cette mélodie saura à nouveau toucher le cœur des japonais. En espérant que le public français y soit lui aussi sensible !

Source : Communiqué de presse