Maintenant que l’année 2017 est bien entamée, il est temps de faire un petit tour du côté de ce qui a fait vibrer l’industrie musicale japonaise l’année dernière. L’occasion de se faire un gros flashback en plusieurs étapes.

Dans cette première partie, on va s’intéresser au format CD avec entre autre le top Oricon, dans la 2e, plutôt le numérique avec le Recochoku et dans la 3e on verra les statistiques des clips vidéos et je vous donnerais mon top 5 personnel.

La RIAJ (Recording Industry Association of Japan) a récemment mis à jour sa base de donnée avec de nombreux tableaux, camemberts et statistiques en tout genre. On apprend ainsi que la vente du CD cette année a décliné de 5% en terme de quantité de production. Cela n’empêche pas le Japon de vendre énormément de compact disc encore aujourd’hui.

riaj2017_productionrecord

Rien que cette année, 159 223 000 de CDs ont été vendus au Japon. C’est donc un marché qui reste pleinement viable même si la courbe descendante. Ces chiffres prennent en compte les titres sortis en 2016 mais aussi ceux sortis avant mais qui se sont vendus cette année.

riaj2017_totalCD

Voici le classement annuel du Top Oricon pour l’année 2016 dans la catégorie des singles.

oricon

En regardant le classement, on constate que les ventes de CD restent accaparées par les idol de Yasushi Akimoto. Que se soit les AKB48, SKE48, etc… ou les Nogizaka46 et Keyakizaka46. Les cinq premiers single de ce classement sont d’ailleurs des million seller. Mais le numéro 1 atteint carrément les deux millions, voici un extrait de son clip ci-dessous.

Même chose du côté des Johnnys avec les Arashi qui restent les chouchous du public, cette année encore ils ont remporté le titre d’artiste de l’année au Japan Gold Disc Award.

riaj2017_artistaward

Mais jusqu’à la 50e place on en retrouve d’autres. Spécifiquement ici, on retrouve les SMAP puisqu’avec l’annonce de leur séparation, les fans ont manifesté en achetant leur single le plus connu Sekai ni hitotsu dake no hana, ce qui lui permet d’atteindre les 3 millions d’exemplaires vendus. Mais ça ne veut pas dire que les Japonais n’écoutent que ça, c’est juste que c’est artistes sont très productifs et que leurs fans sont nombreux (et parfois achètent abusivement).

Et la bataille fut rude car il y a quand même plus de 2600 nouveaux singles qui sont sortis cette année, et plus de 4000 albums.

riaj2017_breakrecord_2016

Outre les singles et albums sortis cette année, il y a ceux qui continuent inexorablement leur chemin des années après. Comme ci-dessous, le best of de l’artiste Kazumasa Oda qui a enfin atteint les 3 millions d’exemplaires vendus en 2016.

riaj2017_milliontite

Le best of des 40 ans de carrière de la célèbre Yumi Matsutôya a lui franchi un autre pallier, celui du million. Composé de 3 CDs, il regroupent les plus grands tubes de la chanteuse comme Haru yo, koi, Rouge no dengon, ou encore Hikôki gumo récemment utilisé pour le film Kazetachinu (Le Vent se lève).

Source : Oricon, RIAJ