newspaper

Un truc inimaginable est en train de se produire !! On va bientôt pouvoir regarder du Johnny’s en tout légalité sur le net, et c’est à Netflix qu’on le doit !

Avant d’aller plus loin, il faut remettre quelques pendules à l’heure. Les Johnny’s ne font absolument pas référence de près ou de loin à un certain Johnny Hallyday bien connu chez nous, non ! La Johnny’s Entertainment, c’est la boite qui produit des idol « homme » depuis plus de 30 ans et qui a toujours réussi à faire un sacré chiffre d’affaire. Et il y a un contrôle impressionnant sur l’image de leurs starlettes. Pour vous dire, même sur le site des médias nippons, on ne divulgue pas leurs jolis minois, et cela même s’ils font la une. Mais les fans se débrouillent toujours pour obtenir ce qu’ils veulent.

johnnys_westDonc là, ça relève un peu du miracle, même si attention, ce ne sont ni les KAT-TUN, ni les NEWS, ni les Hey!Say!JUMP : ce sont les Johnny’s WEST ! Un groupe un peu spécial qui a débuté il y a 3 ans, et à la différence des autres, ils n’ont pas fait leurs débuts à la douce période de l’adolescence mais une fois bien adulte. Actuellement âgés de 21 à 30 ans, ils sont un petit peu plus discret que les autres groupe de l’agence mais on dirait bien que la chance va tourner pour eux !

Honoo no tenkôsei REBORNIls vont être les stars du drama Honoo no teikôsei REBORN qui est une adaptation du manga Honoo no teikôsei qui date des années 80. Et c’est vrai qu’au design on aurait pu s’en douter. Le drama est prévu à la diffusion sur Netflix pour fin 2017 dans 190 pays. Il y a fort à parier que la France en fera partie. Ainsi, ils vont pouvoir se présenter face aux 93 millions d’abonnés du service de vidéo en ligne et ainsi peut-être marquer la différence avec leurs confrères.

newspaper2Cette décision reste pour le moins surprenante et fera sûrement office de test à la Johnny’s Entertainement pourtant bien fermée à l’étranger… En tout cas, ça ne peut que laisser présager du bon pour les fans et on a tous hâte de découvrir ce que va donner ce drama, et si on en croit les journaux, on n’est pas les seuls.

Source : Arama Japan, Oricon, Johnny’s matome & baramaki