C2yEJCmVIAEietR

La scène musicale japonaise est très riche et de nombreux artistes naissent tous les jours au pays des conbinis. Parmi eux, elle nouvelle tête, une nouvelle voix : Ayumi Melody. Auteure, compositrice et interprète, elle possède une très jolie voix qui caresse délicatement vos oreilles sur des chansons pop ou des ballades. Elle a gentiment accepté de répondre à nos questions pour mieux faire connaissance avec son univers.

 

Ayumi Melody, vous êtes une artiste qui a la chance de jouir de deux cultures. L’Angleterre par votre père et le Japon par votre mère. Pouvez-vous nous parler de votre premier contact avec la musique ? C’était dans quel pays ?

Le premier contact dont je me souviens avec la musique est au Japon, quand j’y vivais. Je me souviens avoir aimé les spectacles en maternelle et les musiques dans les programmes TV pour enfants, et je regardais les films Disney en boucle.

Lequel de ces deux pays vous a le plus influencé dans votre choix de faire de la musique votre métier ? Vous avez fait des études dans ce domaine ? Pris des cours de chant ? De piano ?

Je dirais les deux, peut-être que l’Angleterre m’a influencée plus directement. La musique et les Arts en général ont l’air plus proches de nos vies là-bas, un peu plus accessibles. Mon père m’a emmenée à plein de concerts extraordinaires et il avait des amis qui étaient musiciens professionnels.

J’ai uniquement appris la musique à l’école – mais j’étais dans les chœurs de l’école en tant qu’activité extra scolaire. J’ai toujours aimé chanter, je chantais tout le temps à la maison en faisant la vaisselle. J’ai pris des cours de piano depuis l’âge de 6 ans mais je ne me suis jamais vraiment entraînée pendant que je prenais les cours. Il a fallu que j’apprenne plus tard toute seule quand je me suis vraiment lancée !

Les artistes qui vous font rêver depuis toujours sur ces deux continents ?

C’est presque impossible de choisir… mais je vais essayer…

Bat For Lashes, Corinne Bailey Rae, Sex Pistols, Ed Sheeran & Ed Harcourt pour l’Angleterre sont ceux qui me viennent à l’esprit.
Matsutoya Yumi, Aoba Ichiko, Yuki, Judy and Mary, Spitz, Chara, Shina Ringo, Hajime Chitose, Puffy and Tamio Okuda pour le Japon.

Pourquoi avoir choisi comme nom de scène Ayumi Melody (alors que votre nom est Ayumi Loader) ?

C’est mon vrai nom. Mon nom complet sur mon acte de naissance est Ayumi Melody Loader. 🙂

7176g8nro4L._SL1500_

En tant qu’artiste solo, vous évoluez dans un univers plutôt doux et délicat. On peut l’entendre sur vos reprises sur SoundCloud mais aussi sur les 5 chansons qui composent votre premier mini album Froh Flow sorti le 26 octobre au Japon. Pouvez-vous raconter l’aventure de ce projet ?

Wow, merci ! Doux et délicat, c’est adorable comme façon de le décrire 🙂

L’album Froh Flow s’est créé d’une façon un peu étrange. Je n’avais pas prévu de sortir de musique cette année, au début de l’année en fait, parce qu’un de mes groupes a été forcé de se mettre en pause à cause de l’état de santé du batteur, maintenant ex-batteur, et l’autre groupe s’est séparé (d’une façon horrible, pour le moins qu’on puisse dire). Ce n’était pas vraiment des moments heureux, et j’étais si fatiguée. Mais la musique n’était pas quelque chose que je pouvais arrêter, alors j’ai continué de chanter seule.

En mars, j’ai décidé d’enregistrer et filmer une vidéo pour Midori no Sheets, en partie pour me remonter le moral, parce que mes amis adoraient la chanson et m’ont offert de faire la vidéo avec eux, et en partie pour que j’ai quelque chose pour présenter mon travail solo, comme une carte de visite. Je voulais le faire depuis longtemps mais je n’ai pas arrêter de le remettre à plus tard à cause des groupes : puisque je n’avais pas d’activité de groupe à ce moment-là, ça m’a semblé être le bon moment pour travailler dessus.

Le tournage de la vidéo s’est très bien passé et quand le mois de mai est arrivé, la réponse de l’audience était plus grande et plus positive que ce que j’avais imaginé. Immédiatement après avoir sorti la vidéo, ma vieille amie Hana Tsuruuchi, qui a maintenant son propre label Hana To Pops, m’a contactée et m’a demandé si j’étais intéressée pour faire un album et le lancer avec son label… ça a semblé être une bonne idée. J’ai dit pourquoi pas !

Faire cet album a été une superbe expérience, c’était la première fois que je faisais un album complet, toute seule. C’est devenu très personnel. Tellement privé et personnel que c’est devenu mon travail le plus “ouvert”. Est-ce que ça veut dire quelque chose ? Je l’espère.

La dernière chanson de l’album, Litchi, parle d’une expérience profondément triste que j’ai vécue il y a quelques années, et du dénouement de cette expérience.

Je m’en suis remise, je n’y pense plus vraiment, mais quand j’ai dû enregistrer les pistes vocales, c’est revenu en force et j’ai TELLEMENT pleuré en chantant. Ca n’a duré que quelques minutes mais j’ai vraiment pleuré intensément. J’ai utilisé cette piste pour la piste finale parce que je pensais pas pouvoir faire une prise plus puissante que celle-ci. C’était un des moments les plus importants dans l’enregistrement de cet album.

Je pourrais continuer longtemps au sujet de cet album, j’ai tellement de choses à dire au sujet de chaque chanson, mais je m’arrête là parce que prendrait une éternité… j’espère que les gens pourront sentir un peu à quel point c’est précieux pour moi quand ils écoutent, même si c’est un tout petit peu 🙂

La pochette se veut un peu féérique et légère. Est-ce là le sentiment que vous voulez transmettre aux gens en plus de ce “flow” de joie bien entendu ?

Oui, j’ai une petite obsession avec la lumière. Pas une lumière forte et aveuglante mais douce, un peu brillante, comme une lumière de fée. Je voulais l’inclure dans l’illustration, et le photographe (Satoru Hayashi) et la designer (Emi Fukumoto) on fait un travail parfait. C’est exactement “moi”, exactement comme je veux que les gens nous voient mon art et moi.

Vous avez sorti sur votre channel Youtube, The Green Blanket, la version anglaise de Midori no Sheet. Peut-on supposer que vous allez sortir Froh Flow en version internationale ? Ou cette chanson sortira dans un autre CD ?

J’ADORERAIS sortir Froh Flow à l’international. Ce n’est pas programmé pour le moment mais j’espère que j’en aurais la chance !
En ce qui concerne The Green Blanket, je la garderai plutôt liée à Froh Flow, plutôt que la mettre dans un album futur, parce que j’ai mis cette histoire derrière moi. Mais c’est une chanson précieuse alors je veux que davantage puissent entendre la version complète. On verra ce que je peux faire avec !


Une carrière en dehors du Japon pourrait vous intéresser ?

Bien sûr ! J’adore le Japon, mais il me tarde toujours de partir en aventures au delà du pays.

Dans quelle langue est-ce le plus naturel de chanter pour vous ?

Les deux. Je ne peux honnêtement pas choisir entre les deux. Il ya des chansons qui sonnent mieux dans une langue et d’autres dans l’autre, ce qui est intéressant.

Vous faites également partie du groupe A Month Of Sundays où vous jouez du piano et chantez. Ce style pop rock vous correspond-il aussi ?

J’espère, haha. Je l’apprécie certainement !
Ça me fait plaisir d’une façon différente de jouer seule, je ne peux pas vivre sans non plus.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ? Une visite en France est-elle envisageable ?

J’ai [eu] beaucoup de concerts à Tokyo en décembre, pas de vacances cette année ! Après la nouvelle année, je vais ralentir les concerts un peu pendant que j’écris de nouvelles chansons, m’entraine et planifie mes prochains travaux. Je veux aussi faire des vêtements de printemps et été ! Je n’ai pas prévu de venir en France dans un futur immédiat, mais j’ai VRAIMENT envie de visiter le pays. J’ai des amis à qui il faut que je rende visite depuis longtemps, et ça serait super d’y faire des concerts si j’en ai la chance !

Vous auriez un message à adresser à nos lecteurs ?

Merci d’avoir lu tout ça, un GROS bonjour, hug and kiss depuis Tokyo ! Mes chansons sont disponibles sur Youtube, j’espère toutes les rendre disponibles pour que vous puissiez les écouter en France aussi. J’espère que vous les aimerez quand elles vous atteindront !

 

Merci beaucoup de nous avoir consacré du temps. On vous souhaite de rencontrer le succès avec ce premier opus.

 

Vous pouvez retrouver Ayumi Melody sur internet grâce aux liens suivants :

https://www.instagram.com/ayumimelody/
https://www.youtube.com/channel/UCPX3V-6kzLVpYnP1O1DRXKw
https://twitter.com/ayumimelody

 
Retrouvez son album sur Amazon.fr !