Beaucoup d’artistes Japonais produisent aujourd’hui des albums aux sons occidentaux. SVGV, dont nous vous avons parlé récemment, est un duo composé d’un DJ Japonais et d’une chanteuse Sud Coréenne, leur musique électronique n’est pas sans rappeler celle que nous entendons toujours les jours à la radio ou en boîte de nuit.

Cependant, l’inverse existe aussi : nommés Lightning, ALIIFE ou FANEL, ces artistes français ont sû saisir les nuances de la composition musicale typiquement asiatique, sud-coréenne ou plus principalement japonaise, et se sont approprié ces styles pour les transformer à leur façon.

Lightning, originaire de l’Île de la Réunion, a ainsi signé avec une maison de disque japonaise Kirakira Records et sorti son premier album Break the Cage. Inspiré par les groupes de J-rock légendaires tels X Japan ou Dir en Grey, c’est un rock aux sons typiquement nippons que nous pouvons entendre dans son premier titre Break the Cage.

ALIIFE quant à eux sont plus orientés K-pop. Pionniers de ce qu’ils appellent la F-pop, la K-pop à la française, ce sont les sons et l’esthétique coréens qu’ils ont sû s’approprier.

Plus indie, mêlant danse et sons traditionnels, FANEL s’écarte un peu plus de l’univers pop-rock et s’accompagne d’une danseuse improvisatrice japonaise nommée Yuko Yamada dans son clip Océan.

A l’heure où l’exportation des mangas et anime est chose courante, c’est désormais la musique qui traverse les frontières pour s’adapter en d’autres langues. Des artistes à suivre !

Source : Communiqués de presse