geiko2Incarnations de la délicatesse et de la distinction japonaise, les geiko, geishas de Kyôto, sont de véritables artistes complètes.
Il est possible d’en croiser dans les rues du quartier de Gion, accompagnées de leurs apprenties, les maiko, mais il est rare d’avoir l’opportunité de les arrêter pour prendre une photo avec elles : elles sont généralement sur le chemin du travail.

Celui-ci consiste à tenir compagnie à des clients d’ochaya, maisons de thé japonaises. Elles y pratiquent la danse, le chant, jouent d’un instrument de musique et sont également capable de tenir des conversations sur des sujets de tous les jours ou un même un peu plus intellectuels. Longtemps réservé à une clientèle « sur référence », ces établissements accueillaient une clientèle habituée pouvant amener de nouveaux clients : l’univers des geishas a plus récemment ouvert ses portes au monde extérieur. Il est maintenant possible d’assister à des spectacles dans des théâtres du quartier de Gion où des maikos viendront effectuer quelques chorégraphies. Si le théâtre est abordable, faire appel à une geisha comme il se faisait traditionnellement reste coûteux et leur compagnie n’est pas accordée à n’importe qui.

A l’occasion de la Japan Expo, les visiteurs auront le privilège de rencontrer Satsuki et Marika, deux maiko, et auront peut-être la chance de les interviewer. Elle seront présentes dans la journée du 7 juillet au stand de la ville de Kyoto.

geiko

 

Une occasion unique à ne pas manquer !

Source : Communiqué de presse