La série d’estampes en gif animées d’Atsushi Segawa, très remarquée l’an dernier grâce à quelques réjouissants anachronismes, a été complétée par de nouveaux détournements de grands classiques de la peinture japonaise. Œuvre de commande pour NEC, ses nouvelles animations sont cette fois axés sur l’informatique et si l’effet de surprise a disparu, le choc entre les deux univers reste toujours aussi efficace :

 

Atsushi Segawa
L’original d’Hiroshige
L’original de Tanryo Murata
L’original de Kunisada Utagawa

 

Quelques unes de ses précédentes animations :

Source: Spoon Tamago