Les Japonais surveillent beaucoup de cartes : celle des séismes, celle des déplacements des pollens, ou celles, bien plus classiques, des passages de typhons ou de la météo… Mais la plus chère aux yeux non-irrités des chanceux qui échappent aux allergies reste celle de la floraison des cerisiers.

Le site Otenki propose cette année une carte en 3 langues (japonais, anglais, chinois) qui vous permettra de suivre l’apparition des premières fleurs, le kaika, à travers tout l’archipel, avant de se voir complétée par les dates de pleine floraison, le mankai :

Debut de floraison

 

Source : Kyoto Shimbun