Deuxième jour au Japon, le vrai voyage peut commencer !

Nous avons en effet pour mission de traverser le Japon. Non pas d’Est en Ouest, comme habituellement, mais du Sud au Nord pour rejoindre une île mystérieuse et injustement oubliée des touristes : l’île de Sado. Mais Sado se mérite ! Les périples sont nombreux et la route est longue !

Capture d’écran 2015-10-21 à 12.02.08

(Notre itinéraire : Tôkyô, Kusatsu Onsen, et enfin, l’île de Sado !)

À la gare d’Ueno (Tôkyô), nous nous arrêtons pour prendre les bentô que nous mangerons dans le train, des « ekiben ». C’est une sorte de tradition populaire, mais c’est surtout délicieux !

bentojee

On peut les acheter dans les commerces qui entourent les gares pour moins de 10 euros. Nous sont proposés des onigiris, des assortiments de légumes marinés et de poissons grillés, le tout dans des boites dont la mignonnerie ferait rougir de honte l’emballage plastique de nos sandwichs triangles.

bentosarah

Quand je disais que Sado était une île lointaine et que les périples seraient nombreux, j’exagérais peut-être un peu. Gomen nasai ! Cela dit la route est pleine de surprises et je souhaite vous faire découvrir un de ses charmes : la cité thermale de Kusatsu Onsen.

photo-kusatsu-rue

Cette ville, à l’architecture encore largement traditionnelle, est une vraie merveille : 12 sources d’eau chaude, réparties entre différents onsen et bains thermaux irriguent la ville, la nappant de vapeurs soufrées bienfaisantes.

photo-kusatsu-vapeur

Pour refroidir une eau qui jaillit jusqu’à 90 degrés, on battait l’eau vigoureusement avant de s’y baigner. Aujourd’hui, cette tradition sert de spectacle pour les touristes qui peuvent même y participer et obtenir un certificat !

Alors bien sûr,  il est impossible de photographier l’intérieur d’un onsen japonais. Dans ces bains thermaux, on est en effet complètement nu ! Mais je peux vous dire que mon éthique journalistique a une température d’ébullition bien précise : 40 degrés. À cette température, la journaliste fond dans l’eau et est incapable de tout compte rendu objectif… D’ailleurs je suis en mesure de vous affirmer qu’un séjour à Kusatsu Onsen donne la peau douce, rend plus beau, plus intelligent et plus riche. C’est prouvé scientifiquement !

Promis, on va tout de même faire un effort, se décoller de ces eaux accueillantes et continuer notre périple jusqu’à Sado !