Depuis le milieu des années 2000 et notamment l’adaptation de Nana (Ai Yazawa) en film live, les gros studios nippons et leurs partenaires télévisés (TBS et Fuji TV, principalement) on renoué avec le portage de mangas sur grand écran avec plus ou moins de succès.

L'habitant de l'infini & KimuTaku

C’est une bonne vingtaine d’adaptations qui a déferlé dans les salles cette année, du désastreux (L’Attaque des Titans, Toshokan Sensô The Last Mission, Ore monogatari…) au regardable (Bathroom Pieta, Parasyte, Bakuman…) et les quelques prévisions des sorties de 2016 ne signalent pas une inversion de cette tendance, loin de là.

L’annonce d’une adaptation de L’Habitant de l’infini (signé Hiroaki Samura, disponible chez Casterman/Sakka) à toutefois de quoi surprendre. En plus de concerner un manga largement plus confidentiel que L’Attaque des Titans, elle couple Takashi Miike à Takuya Kimura. Le réalisateur connu des cinéphiles pour ses provocations gores aurait lui-même choisi le chanteur superstar du boysband SMAP souvent confiné au registre du jouvenceau propre sur lui (à plus de 42 ans…) mais un peu rebelle (il roule les « r ») pour incarner Manji.

Difficile en tous cas de prévoir si Miike nous servira un Ichi the Killer ou un Phoenix Wright. Réponse sur les écrans japonais en mai 2016 avec un Kimutaku en rônin immortel (qui roulera sans doute un peu les « r »).