koji2

En ce mois de mai, la capitale parisienne rend hommage à l’un des plus célèbres peintres japonais des années folles : Kôji Fukiya (1898-1979) en accueillant deux expositions consacrées à son travail.
Ce sera tout d’abord la galerie Hayasaki qui présentera, du 5 au 10 mai, une rétrospective de l’oeuvre de Fukiya. Puis, à partir du 12 mai et jusqu’à la fin du mois, la Maison de la culture du Japon à Paris exposera des dessins originaux ainsi que les oeuvres réalisées lors de son séjour à Paris.
Kôji Fukiya est un artiste qui jouit d’une grande renommée au Japon.
Originaire de Niigata, il arrive à Tokyo à l’âge de 15 ans, pour prendre des cours de peinture.
Entre 1919 et 1925 il travaille comme illustrateur dans les revues pour jeunes filles comme Shôjo Gahô. En parallèle de cette activité, il publie neuf recueils de poèmes illustrés dont le célèbre Gin no Fubuki (La tempête de neige).
En 1925, il arrive en France où il passera quatre années, et se lie d’amitié avec Tsuguharu Fujita, célèbre peintre du Montparnasse des années 20, auprès duquel il parfait son art.
Mais il faudra attendre 1935, et la publication de son recueil de poèmes illustrés Hanayome Ningyô (La poupée jeune mariée) pour que l’artiste soit reconnu par le grand public japonais.
En 1945, il se reconvertit après la guerre dans l’illustration jeunesse, avant de décéder en 1987.

Rétrospective Kôji Fukiya
du mardi 5 au dimanche 10 mai 2015
Galerie Hayasaki
12-14 rue des Jardins saint Paul
75004 Paris

Petite exposition Kôji Fukiya
du mardi 12 au samedi 30 mai 2015
Maison de la culture du japon à Paris
101 bis, quai Branly
75015 Paris